Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Zordar à l'aventure

zombiShit.JPG

 

 Au beau milieu de la nuit, le vent n’avait pas cessé de souffler, oh, ça non ! Et lorsque le jeune homme passa la tête au-dessus du mur du cimetière pour voir si la voie était libre, une branche d’arbre vint lui fouetter le visage.

—    Bon sang, c’est pas vrai ! J’ai failli avoir l’œil crevé !

 D’un œil, il scruta les environ et il fut satisfait, la chasse pouvait commencer.

 

Le cadavre qu’il avait choisi semblait bien frais mais il pesait aussi lourd qu’un âne mort. Il progressait en chancelant dans les rues désertes de Bélianthe et il s’engouffra dans une grange abandonnée. Il descendit dans une sorte de cave, ouvrit une lourde porte et entra dans son antre.

Le corps, allongé sur une table,  était celui d’un homme jeune et costaud qui visiblement avait eu le crâne défoncé à l’aide d’une hache achetée en solde qui possédait un tranchant d’environ 37.5cm et d’un poids de 5.3 kg. Le coup avait été porté de haut en bas par un gaucher et….mais qu’est ce que je fais ? Se dit le jeune homme au visage décharné, je ne suis pas médecin légiste !

—    Je suis un nécromancien en devenir ! s’écria-t-il. Voilà ce que je suis ! Ces crétins de l’école de magie apprendront à me craindre, moi Postum, le digne neveu de Brucsel !… Bon,  révisons la formule.

Il ferma les yeux et psalmodia d’une voix emphatique :

Finitis morgulis passemoilereglis…

     — Merde, c’est pas ça du tout !

Il se concentra à nouveau.

Tagada tagada voilalédaletonne

—    Fait chier, je mélange tout ! Autant prendre carrément le bouquin.

Postum attrapa un gros volume sur une étagère. Il l’avait dérobé dans la bibliothèque de l’école de magie et il n’en était pas peu fier. Il s’agissait du fameux ouvrage de Garçin Lazare le maître de la nécromancie, un exemplaire unique intitulé : « La nécromancie c’est mieux que la pharmacie ». Ils sont pas prés de le trouver ces cons là ! songea le jeune homme. Il feuilleta un moment et finit par tomber sur la bonne page : les premiers pas.

Quand il repensait à ses premiers essais il souriait, les trois premiers cadavres n’avaient pas bougé d’un pouce, quelle déception ! Et puis progressivement, avec les suivants,  des mouvements étaient apparus. Le dernier en date avait même ouvert les yeux ! Postum avait eu un peu la pétoche mais il avait néanmoins jubilé : il était sur la bonne voie.

Celui de ce soir au moins ne sentait pas trop la charogne, non, Postum reconnut comme un vague relent de bière.

—    Reprenons !

Mortis terminus finitus rigolus situo patelevus garatonanus

 

Postum regardait le cadavre avec attention mais celui ne semblait pas décider à bouger. Il avait du se planter en lisant la form…Soudain le mort s’assis brusquement et ouvrit les yeux ! Ca y était ! Le triomphe était proche ! Le macchabée se leva en se massant les tempes. Il marmonna quelques chose comme « putain ce mal de crâne ! » mais Postum n’en était pas sûr. Etait-ce là les paroles que prononçaient les cadavres revenus à la vie ? Il farfouilla frétillement dans son livre ) la recherche d’une réponse. Que devait-il faire à ce stade de son expérience ? Le mort qui l’ignorait superbement tout en faisant des flexions de jambes marmonnait encore « La vache, j’ai de ces crampes ! ». Postum, son cœur battant la chamade,  lança au hasard :

—    Euh, couché, allez, couché !

Loin d’aller se recoucher le mort-vivant se tourna vers lui et lui dit d’une voix éraillée :

—    Alors comme ça, on veut faire le rigolo avec des cadavres, hein ?

Le jeune nécromancien chiffonnait en tous sens et en pure perte les pages de son livre fétiche.

—    J’ai pas fait exprès m’sieur le mort-vivant, je vous jure !

Celui-ci lui lança un regard terrifiant et lui ordonna :

—    Va donc ouvrir la porte, et dépêche-toi !

—    Comment ? Quoi ? Euh, oui tout de suite m’sieur le zombi !

Comme un jeune lapereau affolé il courut à la porte et l’ouvrit en grand. A ce moment là son cœur essaya de se faire la malle en passant pas sa gorge mais il échoua et retourna en boudant dans sa cage thoracique. Postum défailli, il venait d’ouvrir la porte sur l’antichambre des enfers…

 

 

 

A suivre

 

 

 

 

.

Commenter cet article

isis 11/12/2011 20:15


aaahhhh ... c'est toujours un plaisir ....

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog