Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Zordar à l'aventure

 

 

roll3.gif

 

 

Face à lui un démon avec une tête qui ressemblait étonnamment à vieille serpillière avec au milieu une énorme gueule remplie des crocs phénoménaux et un corps faisait penser à un tas d’ordure sanguinolent , et , pour ne rien arranger, des tentacules qui sortaient de partout. A ses cotés une terrible momie géante et toute noire. Postum sentait ses jambes se dérober et ses cheveux se hérissèrent tels des pics électrisés.

—    Nous venons chercher un humain qui a osé perturber le royaume des morts. Est-ce toi ? dit le démon avec une voix terrifiante qui agissait comme un fouet dans son esprit, 

—    Moi, euh, non…enfin, si,  mais j’ai pas fait exprès !

—    Comment ça, tu n’a pas fait exprès, peuchère ! Et ce livre là bas ? Il est arrivé la tout seul à pied ? dit la momie noire en montrant l’ouvrage de Lazare.

—    Non, mais…

Le démon agita ses tentacules et fit claquer ses énormes crocs. Postum tremblait de partout tel un pantin épileptique. Le démon sembla grandir encore un peu.

—    Toi qui te passionnes pour le royaume des morts, tu vas aller le rejoindre fissa. Ha, ha, ha ! (on a jamais su pourquoi les démons ponctuaient régulièrement leurs phrases de rires déments) Mais avant ça tu as le droit de boire le verre du condamné. Tiens !

Un tentacule, qui tenait un verre,  vint se placer sous le nez de Postum. Celui-ci le regarda d’un air horrifié.

—    Si j’étais toi je le boirais vite fait, lui conseilla le mort-vivant. Parce si ce démon et sa copine s’énervent, tu vas le sentir passer !

Le regard de l’apprenti nécromancien quitta le verre pour poser sur le mort-vivant puis sur démon et enfin sur la momie qui faisait tournoyer négligemment une énorme masse d’arme hérissée de piquants.. Ca existe des armes pareilles ? se dit-il.

Il pris le verre, inspira un grand coup et,  sans oser regarder son contenu, il le but d’une traite.

L’effet fut immédiat, la pièce disparut et Postum se retrouva dans un sorte de crypte immense remplie de milliers de sarcophages de pierre. Le démon et la momie se tenaient devant l’un d’entre eux.

—    Voilà ta nouvelle maison, dit cette dernière en montrant un sarcophage ouvert.

—    Mais je….

—    Allez zou,  entre avant que t’escagasse ! ajouta-t-elle en levant sa masse d’arme.

Postum s’exécuta. Il se sentait à l’étroit et il se rappela opportunément qu’il était claustrophobe.

—    M’sieur le démon, madame la momie, je regrette, je n’aurais pas du ! gémit –il en pleine panique.

—    C’est un peu tard pour regretter mon gars. Ha, ha, ha ! (vous avez noté ce rie encore ?) répondit le démon qui avait en plus une haleine digne d’un troupeau de chacals.

—    Laissez-moi une dernière chance, je vous en prie, je ferais des travaux d’intérêt général, je…

—    Adieu, mon petit, dit la momie en refermant le lourd couvercle du sarcophage.

—    Nooooon !

 

On avait mis un tonneau de bière en perce. Une bière naine d’une belle couleur ambrée et à la mousse prometteuse. Autour de la table, on riait. La bière n’y était pas (encore) pour grand chose..

—    Ah, la vache, il y avait longtemps que ne m’étais pas autant marré ! déclara Zordar qui essuyait son maquillage de mort-vivant.. Bravo Honorius pour le sort de catalepsie ! Seulement ça fiche un terrible mal de crane.

—    Il faudra que je règle ce petit détail,  dit le vieux sorcier. Moi surtout j’ai admiré le maquillage de Lipposuccia, on aurait vraiment dit que Zordar avait le crâne en bouillie ! Hé, hé, hé !

—    Hé Digger, mollo sur la bière ! s’écria Ambrosius.

—    Désolé, m’sieur Ambrosius, répondit le fossoyeur en se servant tout de même une bonne choppe. Dites, je crois que ce petit gars, il n’est pas prêt de recommencer ! Mais, au fait, il est où ?

—    Dans le placard à balai. dit Zordar. Grâce à la potion d’hallucination qu’il a ingurgité d’une traite, il se croit dans une crypte cet abruti ! On va le laisser mariner un jour ou deux pour marquer le coup.

Drabza fit son entrée dans la pièce principale de l’Esquif, elle avait ôté ses bandelettes noires pour les remplacer par des neuves de sa couleur fétiche,  rose fluo.

—    Oh, fan de Chichoune ! Quelle rigolade les amis ! J’ai cru plusieurs fois que cette caraque de nécromancien allait nous faire une estouffade ! Surtout quand Grolobb nous faisait son rire démoniaque de fada.

—    Coin, répondit le démon qui avait repris son allure canardesque.

—    En tout cas, fit Zordar, moi je n’ai pas peur de la mort mais je ne veux juste pas être là quand ça arrivera !

Commenter cet article

isis 14/12/2011 09:13


bonne journee !!

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog