Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #De drôles de zygotos

   Alors qu'apparemment, l'affaire paraissait bouclée et que Verlana sortait son carnet de commandes un incident survint.

Un nain passa la tête à la porte et demanda :

   - C'est bien ici que l'Association des Nains Imberbes se réunit d'habitude, non ?

   L'oracle bondit sur l'intrus et lui parla à l'oreille. Personne n'entendit la teneur de ses propos mais en tout cas le nain pâlit et s'enfuit à toutes jambes. (Si vous y tenez, je vais vous le dire : Verlana avait expliqué à l'imberbe que s'il n'avait pas déguerpi dans les trois secondes, il pourrait s'inscrire à L'Association des Nains Imberbes et Eunuques).

   Le fâcheux écarté, les choses sérieuses pouvaient commencer ; Verlana espérait que l'élan d'achat n'était pas brisé. Pourtant, personne n'avait encore posé la question cruciale, ce que la grande Girta, un pli soucieux au milieu du front, ne tarda pas à faire :

   - Dites Verlana, il coute combien ce fameux Instantex ?

 Verlana jubilait. Elle les tenait !

   - Pour acquérir ce plat qui se nettoie tout seul sous vos yeux et vous évite de vous salir les mains vous n'aurez à débourser que vingt blings.

 Elle laissa les plus démunies encaisser le choc. Évidement les commerçantes aisées telle que Boulig, la charcutière à la voix haut perchée et la blonde et pulpeuse épicière Fallence ne bronchèrent pas mais pour la plupart des femmes présentes, c'était une somme. Alors l'oracle sortit l'arme fatale :

   - Bien sûr pour vous aider dans vos achats, notre société de crédit Cofihuit peut vous accorder un paiement étalé. Jusqu'à deux ans ! Alors pourquoi vous priver ? Les formulaires sont là !

  Ce fut la ruée, sa plume courait, comme prise de folie, sur le parchemin pour noter les commandes. Outre l'Instantex les clientes achetèrent des plats réfrigérants Frigex pour conserver les aliments, des plats chauffants Celsius pour les conserver au chaud pendant les banquets, des récipients Invitex qui changeaient de taille selon le nombre de convives. Il faut dire que chez Tubes et Verres, ils étaient inventifs. Chaque année, ils avaient à cœur de présenter deux ou trois grosses nouveautés. L'usine se trouvait au sud de Bélianthe et elle était dirigée par Tybar, un nain magicien ingénieux, et Ultis Feuillebois, un gnome potier-souffleur de verre hors pair qui avait d'ailleurs réalisé la statue en verre de Cavelius le dragon qui ornait depuis quelques semaines la place du palais et que tout le monde trouvait à couper le souffle.

   Verlana pris aussi note de commandes de vaisselle non-magique (de la gamme Robustor) mais dont la réputation de solidité et d'élégance n'était plus à faire.

  La duchesse insista pour payer comptant trois Instantex mais l'oracle savait que ce n'était que de l'esbroufe, elle n'en avait pas les moyens. Elle devrait se contenter de pain et d'eau pendant des semaines pour faire passer la note. En voilà une qui rote plus haut que sa choppe (équivalent Béliantais de péter plus haut que son cul), se disait l'oracle. Car, vous l'avez remarqué, dans la vente, ce qui demandait le plus d'effort à Verlana, c'était d'utiliser un langage châtié. A force de volonté et de cours intensifs imposés par Tybar, elle frôlait presque (attention, j'ai dit presque) la perfection.

  Après le paiement cash, elle s'attaqua aux demandes de crédit. Le contrat Cofihuit était une pure arnaque bien déguisée. Le formulaire était volontairement touffu et incompréhensible pour qui n'avait de solides notions de comptabilité. Les taux  y dépassaient les vingt pour cent. Tybar l'avait bien conçu. Les nains étant très forts pour ce genre de choses.

   Un second incident survint alors qu'elle récapitulait les commandes. Un second nain s'encadra à la porte. Il se racla la gorge et...on ne sut jamais ce qu'il allait demander car il se prit un Robustor pour 12 personnes dans les dents.


La réunion se terminait et Verlana s'accorda un petit moment de détente avec une petite bière. Elle en profita pour entrevoir l'avenir. Car, oui,  elle lisait l'avenir dans cette douce boisson ambrée. Elle avait essayé le rhum mais elle tombait fin saoule avant d'avoir prédire quoi que ce soit ou bien alors elle bafouillait un terrible galimatias .

   - Alors ? lui demanda Girta. Vous voyez quelque chose ?

   - La charcutière à bien raqué pour peu de profit, fit laconiquement Verlana avec un petit sourire. (le langage se relâchait)

   Et alors que Girta se demandait ce qu'elle voulait bien dire par là, on entendit un grand fracas au dehors et une voix haut perchée jurer.

   - Bon, c'est pas tout ça mesdames mais je vais aller m'arsouiller dans une taverne et je peux vous prédire sans crainte de me gourer que dans deux heures, je ne serais pas belle à voir ! Allez salut !

   Tirant sa carriole désormais vide, elle sortit en sifflotant Sur la route de Fallorne, une chanson pour qui le mot « leste » semblait avoir été inventé.

Commenter cet article

Kejik 06/04/2009 13:20

Je me demande bien où tu vas chercher tout ça...*wink*

alaligne 01/04/2009 11:32

Bonjour Zordar,C'est avec grand plaisir que je t'ouvre les portes de ma communauté "L'écriture dans tous ses états". J'espère que tu y trouveras un lieu de partage, de libre expression et de large diffusion de tes écrits. N'hésite pas à venir nous rejoindre sur le forum de la communauté.Amicalement,Alaligne

sieglind la dragonne 28/03/2009 08:56

L'avantage d'arriver en retard, c'est de pouvoir lire la nouvelle en entier sans à avoir à attendre hé, hé... J'ai eu des sueurs froides en lisant ça, ça me rappelle trop les réunions doe ma génitrice où elle trouvait toujours quelque chose de nouveau (et d'encombran) à acheter. Le pire c'est qu'elle était adepte d'Avon aussi... ça a pourri notre enfance avec les frangins, la première louloutte qui s'est pointée dans les environs à notre installation s'est vue indiquer politement (et avec un sourire plus faux que mes bridges multiples) la direction de l'allée commune... Le pompon ! je croiyais avoir échappé à cet état de fait... c'est sans compter sur ce rondudju de hasard, ma belle-mère avait la même passion ! (tous les bols quand on a horreur des réunions de volailles )Déjà du temps de Zola, on pouvait lire "Bonhomme crédit tuera le commerce"... ça ne s'est pas arrangé, même le monde bélianthais est touché !Bonne fin de semaine Zordar !

Lud 28/03/2009 04:27

Eh bien encore une histoire en deux parties fort bien écrites. Du détournement comme j'aime !

Adûnä Faël 27/03/2009 12:19

Un vrai festival, je me suis régalé du début à la fin, me reste plus qu'à essayer de rattraper ce que j'ai raté depuis un mois, mais euh c'est pas encore gagné, hé hé !!!Bien à toi l'ami et au plaisir,Adû

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog