Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #De drôles de zygotos


   Yakavolé venait voir Tyrion en marchant d'un pas alerte. Il devait récupérer des selles pour hippogriffes toutes neuves que le ptigah (les hobbits aquiloniens) avait pu avoir à des prix défiant toute concurrence. Elles étaient , selon Tyrion, bêtement tombées d'un chariot de marchandise qui se rendait à Olympia. Depuis quelques mois, Tyrion n'habitait plus l'Esquif, il avait désiré vivre dans un un endroit plus tranquille pour voir prospérer sa petite famille. Il faut reconnaître que vivre sous le même toit que Zordar et toute sa bande d'amis étranges n'était pas de tout repos. De plus le Ptigah préférait avoir un endroit à lui pour ses « affaires ».Il résidait donc dans une petite maison à un étage, toute simple, dans le quartier des commerces.

   Quand Yakavolé arriva  chez son ami, il vit immédiatement que quelque chose clochait : des pigeons volaient en tous sens au dessus de la maison et Tyrion semblait très énervé. Ses yeux  magiques couleur émeraude semblaient lancer des éclairs verts. L'homme-yack posa son bâton contre le mur et salua le ptigah .

-         Bonjour Tyrion, ça n'a pas l'air d'aller mon vieux !

Tyrion soupira :

-          Foutripaille, c'est le moins qu'on puisse dire !

-         Qu'est ce que c'est que tous ces pigeons fous, ils ont une aile plus courte que l'autre ?

-          Non, pas du tout, ce sont mes messages en attente. Je suis en bisbille avec mon fournisseur de messagerie. Et tu sais que pour mes affaires, une messagerie efficace est indispensable. Il faut que je puisse réagir au quart de tour !

Les « affaires » du ptigah couvraient un large spectre et elles n'étaient pas toutes... légales. Il s'occupait de toutes sortes de trafics de vêtements de luxe, d'armes magiques, d'aliments rares mais aussi de fabriquer de faux documents allant des faux papiers à de fausses factures en passant par de faux grimoires anciens. Toutes sortes de choses dont Zordar ne préférait pas entendre parler et que Mikhalar n'empêchait pas vu que, dans ses futures fonctions, il pensait en avoir besoin. Tyrion entretenait donc un vaste réseau de relations plus ou moins douteuses (il avait même ses entrées à la Guilde des Voleurs) avec qui il avait besoin de communiquer au plus vite. Récemment il avait eu un gros coup en vendant à une tribu orque des armures de cuir qui s'étaient révélées n'être qu'en carton bouilli. Un orage sévère avait eu raison des fameuses protections et Tyrion espérait ne jamais revoir ces clients sous peine de terminer en chapelet de saucisses.

L'homme-yack regardait d'un air amusé le pauvre Tyrion, muni d'une sorte de filet à papillon, essayer piteusement d'attraper les pigeons. Il y était presque a part qu'il lui manquait deux bons mètres en hauteur.

  - Qui c'est ta messagerie ?

  - C'est  la compagnie Tasufer, répondit le ptigah en sautant, je leur ai envoyé un courrier pour me plaindre de la lenteur de leurs pigeons et ils ont suspendu mon abonnement ces chacals !

Yakavolé observa un instant les volatiles et il hocha la tête :

  - Ils m'ont l'air un peu déplumés en effet et ils ne sont pas de la première jeunesse. Et tu payes combien par mois ?

   - Quatre blings, j'ai un abonnement illimité.

   -  C'est pas donné dis donc ! Tout ça pour des vieux ramiers fatigués ! Et c'est quoi les trois qui tournent dans leur coin ?

    - Mon répondeur. C'est le message que les gens reçoivent quand je suis absent. Tiens regarde ce sont les seuls qui m'obéissent encore.Le ptigah leva le bras et le pigeon-répondeur vint s'y poser. Tyrion enleva le message attaché à sa patte puis le tendit à l'homme-yack. Celui-ci lut :


Bonjour, je ne suis pas là pour le moment

mais si vous laissez vos coordonnées

encodées selon la procédure HY22

je vous répondrais dés que possible.

 

  - C'est quand même pratique, commenta Yakavolé. Parce que moi quand je ne suis pas là, hé bien, je ne suis pas là, c'est tout ! Alors qu'est ce que tu compte faire ? A part sauter comme un cabri hystérique ?

   - Changer de fournisseur mais ça ne va pas être de la tarte et je vais sûrement perdre pas mal de messages et autant d'affaires.

   - Et mes selles ?

   - Comment  ça tes selles ?  qu'est ce que ça vient faire là dedans ? tu es constipé ?

Et après un instant de silence Tyrion fit une moue piteuse.

   - Euh, désolé, excuse-moi, tes selles bien sûr ! Je suis vraiment perturbé par cette histoire. Ta commande est dans l'arrière cour.

 Il tenta de sauter encore une fois ou deux puis, de rage, il balança son filet et dit :

   - Foutrenouille, je vais péter les plombs ! Toutes ces affaires qui m'échappent ! Je vais aller parler à ce Tasufer entre quatre yeux.

   - Je viens avec toi,mes selles attendront,  je sens que ça va me passionner, annonça un Yakavolé enthousiaste qui prit son bâton pour suivre son ami.

 

 


Suite



Commenter cet article

Kejik 03/06/2009 14:36

Je ne commente pas tout mon retard en cours de rattrapage mais le coeur y est... :)

Aduna Fael 10/05/2009 09:16

Tasufer c'est l'enfer pour les affaires, hi hi !!!Adû

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog