Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #De drôles de zygotos




Un petit attroupement s’était formé autour de Vaniar (Tout de noir vêtu comme à son habitude) qui arborait un air satisfait. Les badauds, le nez en l’air observaient un vol de nains. Plus exactement, cinq nains (dont un Asufer blanc comme un linge), portés chacun par un groupe de corbeaux .Ils s’agitaient vainement à six mètres du sol. On aurait dit des marionnettes à fils volantes. C'était beau à voir !

Asufer avait beau glapir « lâchez- moi, lâchez-moi ! », les corvidés le tenaient fermement. Tyrion se marrait franchement en voyant que le nain se montrait autrement moins arrogant que la semaine précédente. Yakavolé, quant à lui, admirait l'impétuosité de son ami, Il n'aurait jamais osé faire ça.

   - Couilleglaise ! Il a des talents de comique cachés cet Asufer !

Apercevant le ptigah, Asufer l’apostropha

   - Tout ça c’est de ta faute ! Dis lui de me lâcher !

Vaniar, un petit sourire accroché aux lèvres, ce qui était rare chez lui, jeta un regard interrogateur à Tyrion. Comme ce dernier lui fit un clin d'œil, le Maitre des Corbeaux ordonna.

- Lâchez-les.

La chute fut rude et souleva beaucoup de poussière. Les nains (une race aquilonienne qui volait assez mal) s’écrasèrent lourdement, mais sans trop de dommages, sur le sol. Ils tentèrent, tout en s'époussetant, de prendre une contenance.

- Qu’est ce que vous me voulez ? Gronda Asufer passé du blanc craie au rouge écarlate .

Tyrion trouvait qu’il ne manquait pas de culot. Il soupira et répondit :

   - Nous voulons juste des tarifs équitables pour tous, nous voulons que les trois compagnies de messagerie a Bélianthe, et sur tout la tienne qui est la plus importante, ne profitent plus de leur monopole pour s’en mettre plein les poches.Ce n’est pasgrnad chose.

    - Peuh, ce n’est pas avec trois corbeaux que tu feras plier un nain mon pauvre ami, lança Asufer en faisant mine de tourner les talons.

Vaniar intervint :

   - Je crois, cher ami que vous n’avez pas compris que la négociation n’était pas terminée.

   - Pour moi, elle l’est ! Suivez-moi ! Grogna le nain à l’ intention de ses congénères.
Vaniar fit quelques mouvements d’épaule comme pour s’échauffer et lança d’une voix forte

 

- Mitraillage intensif !

Les spectateurs virent les corbeaux se rassembler en un paquet compact. Ensuite les volatiles piquèrent droit sur les nains et les martelèrent de coups de becs furieux. Asufer et ses compagnons tentèrent bien de se protéger avec leurs mains et leurs bras mais ça ne servait pas à grand-chose. Les becs pointus les piquaient, les dardaient et les contusionnaient sans répit. « Aïe, ouille ! Putain ça fait mal ! Arrêtez, arrêtez » criaient les nains littéralement picorés tels de banals épis de maïs.

Vaniar mit fin assez vite à leur supplice mais il considéra que ce n’était pas suffisant. Il enchaina en s'écriant :

-Tourbillon frénétique !

Cette fois les corbeaux emportèrent, dans un bel ensemble, une fois encore les nains dans les cieux et les firent tourner sur eux-mêmes comme des toupies. C’était tellement bien réalisé que certains Beliantais commencèrent à applaudir. Tyrion glissa a Yakavolé en gloussant.

   - Ben si un jour Vaniar ne sait pas quoi faire, il pourra se recycler dans le spectacle de rue !

Pour le Maitre des Corbeaux c'était un jour béni, Il avait bien fait de sortir de sa cambrousse ou il se contentait de défendre les troupeaux de moutons contre les attaques des aigles géants ou des Trykosterils ( un genre d'oiseau sans plumes dont les blessures qu'il infligeait ne cicatrisaient jamais), Avec cette démonstration spectaculaire, Vaniar allait enfin accéder à la notoriété dont il rêvait depuis des années, un jour béni on vous dit !

Par contre « jour béni » n'était pas les mots auquels pensaient Asufer et ses acolytes.

Suite


Commenter cet article

sieglind+la+dragonne 10/06/2009 08:10

Quand on a les maître des corvidés sous la pogne... autant en profiter... Dommage qu'il ne croise pas dans la région celui-là... j'aurai quelques petite... courses à lui faire faire dans mon voisinage immédiat...

Aduna Fael 07/06/2009 14:00

J'ai vraiment hâte de voir les Trycostérils en action, hé hé !!!Adû

Louis CHATEL alias Gros Louis 06/06/2009 21:37

 :0085:

SAD 05/06/2009 19:34

ailleux...

Kianbu 05/06/2009 09:01

Salut Zordar,hi hi! je suis tombée par hasard sur cet article, et ça m'a fait pensé à un truc que j'ai imaginé pour le Halloween 2008 : http://www.kianbu.com/article-24036742.htmlJe sais pas si t'habites à Paris, mais les pigeons ne s'effraient même plus quand tu marches près d'eux sur le trottoir. une fois on m'a raconté qu'un nana s'était faite agresser dans un supermarché par un pigeon qui s'était pris les pattes dans ses cheveux (ellle devait avoir la tignasse de Marge Simpsoon...;-)! Déjà, Hitchcock avait pensé aux "Oiseaux"...Niki

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog