Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Les critiques de tonton Zordar

le-chant-de-la-malombre.jpg

 

Titre : Le Chant de la Malombre, tome 1 : Tueurs de dragon
Auteur : Gaëlle K. Kempeneers
Éditeur : Voy'el
Nombre de pages : 420

 

Un jour, sans crier gare, le pire cauchemar de l'humanité à dévasté la terre ; Les dragons , menés par des créatures abominables, ont ravagés nombre de royaumes avant de se réfugier dans la Morteterre.  Mais ce n'est pas tout, la Malombre, la magie des terres noires, continue de détruire insidieusement la Viveterre.

La résistance s'est organisée autour de la caste des Tueurs de Dragons mais leurs pouvoirs ne semblent pas suffire, le mal continue de gagner du terrain. Est ce sans espoir ?

Nous sommes clairement dans un roman de fantasy classique (mais assumé) ou les dragons sont les méchants de l'histoire. La plus grande partie de ce premier volume se déroule au château de Fauconroc, la  place forte des Tueurs de Dragons, dans un huis-clos inquiétant. Des meurtres atroces sont commis  et le tueur disparaît sans laisser de traces. Le coté original de cette magie sombre c’est qu’elle est sans visage. Ce parti pris du huis-clos est habile car il permet à Gaëlle Kempeneers, comme chez Robin Hobb,  de centrer son récit sur les personnages.  Nombre d'entre eux valent le détour. : Béryl, le Tueur de Dragons taciturne, Atten le page maladroit au combat ou encore Nywen, le Sylphe mystérieux, entre autres. Il y en a du monde dans ce château ! Pourtant le style sensible et l'empathie de l'auteur permet à chacun de s'exprimer. Il y a chez chacun d'eux un potentiel de pouvoirs ou un passé qui menace de les rattraper.

Bien sûr, comme dans tout premier roman, on trouve quelques maladresses et j'ai trouvé qu'il y avait un meurtre de trop mais bon , ce ne sont que broutilles. Le Chant de la Malombre se lit facilement et surtout, il donne envie de lire la suite pour voir comment les habitants de Fauconroc vont s'y prendre pour venir à bout de cette maudite Malombre.

 

Commenter cet article

Gaëlle K. Kempeneers 19/09/2012 13:06


Absolument ! Elles sont tout simplement fantastiques !!!

Gaëlle K. Kempeneers 06/09/2012 22:20


Ooooh! Quelle belle critique ! Merci beaucoup Zordar ! Tu me remotive à bloc !!! ^- ^

Zordar 07/09/2012 21:10



Et bravo à Annick pour les splendides illustrations !



Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog