Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Nouvelles & concours

yeti.jpg

Voici la deuxième nouvelle que j'avais envoyée pour le concours de l'hiver de la communauté Autres Mondes.

 

 

 

 

 

Ce soir là,aux confins du Tibet,la nuit était tombée très vite, comme le rideau d'un commerçant pressé de rentrer chez lui après un journée de soldes. Dans la grotte des yétis. c'était soirée raclette, leur plat préféré. Pourtant, l'ambiance était morose.

  • - … tu te rends compte ? Disney va faire un dessin animé avec un yéti comme personnage principal ! s'indignait Delek, un des jumeaux.

  • - Tu me passe le jambon ? dit Dhadul, l'autre jumeau , en tendant la main.

  • - Un gentil Yéti qui chante et qui danse et qui sauve des enfants d'une avalanche mortelle ! continua Delek en lui donnant le plat.

  • - Il reste des cornichons ? demanda Chiney, la mère en surveillant son poêlon du coin de l’œil.

  • - Et bien sûr ça veut dire produits dérivés et peluches Yétis à gogo !

  • - Attention, ça crame, le prévint son frère.

  • - Ah, ouais, merci ! En tout cas, c'est la honte, moi je vous le dis ! Papa ne va pas être content!

  • - A ce propos, intervint la mère, laissez-lui du fromage et des patates, il ne va pas tarder.

  • - Un petit coup de blanc pour faire descendre ? proposa Dhadul à qui la déchéance de ses semblables ne coupait pas l'appétit.

La mère se leva et alla guetter, près de la porte, à l'entrée de la grotte. Elle revint en secouant la tête.

  • - Toujours rien ! Je m'inquiète, la météo a prévu une tempête de neige cette nuit. Il est bien long pour un aller retour au village.

Et pour un petit tour au bar, pensa Delek qui ne voulait pas alarmer sa mère. Ne désirant pas lâcher le morceau, il revint au sujet qui l'obsédait.

  • - On va passer pour des lavettes, moi je vous le dis ! Déjà, avec ce maudit Hergé et son Tintin au Tibet de malheur, notre réputation de monstres sanguinaires en avait pris un coup !

  • - C'est d'ailleurs depuis qu'on est devenus guides de haute montagne l'été et pisteurs l'hiver, admit Dhadul,qui avait du fromage fondu au coin de la bouche. Ça met du beurre dans la fondue mais ça craint un peu !

Delek se leva et alla décrocher un portrait du mur.

  • Regardez, notre arrière grand père Drazhil comme il avait l'air méchant ! C'est pas à lui qu'une fillette aurait demandé une bise , comme moi l'autre jour au tire-fesse ! Bon, l'odeur ne lui a pas plu, mais quand même !

Chiney prit le portrait des mains de son fils et le contempla d'un air attendri. Elle soupira

  • - Ah, Drazhil ! Un sacré numéro qui n'hésitait pas à dévorer au passage quelques montagnards perdus dans les massifs. Regardez comme il avait gardé la ligne à la cinquantaine ! Votre père, par contre...

  • Il descend un peu trop de bibine, se dit Delek in petto.

La porte s'ouvrit en grand, faisant entrer un Yéti, jovial et dégarni ainsi qu' une bourrasque de blizzard neigeuse. L'intrus s'arc-bouta pour refermer l'huis récalcitrant puis balança son sac en s'écriant :

  • - Les enfants ! Grande nouvelle !

  • - Ils ont ouvert un autre bar ? demanda Dhadul.

Sans tourner la tête, il sentit le regard foudroyant de sa mère.

  • Mais non ! Mieux que ça ! Attendez un peu que je m'installe, j'ai une faim de mammouth !

Gyalpo,le père, s'assit et commença par se servir une grand verre de blanc. Il fit une razzia sur ce qui restait de morceaux de raclette, de pommes de terre et de charcuterie. Il fit démarrer quatre poêlons à la fois puis prépara une impressionnante montagne de pommes de terre écrasées, mélangées à du hachis de charcuterie. Enfin, d'un geste majestueux, il fit dégouliner le fromage dessus sous les yeux admiratifs des autres membres de la famille.

  • - Wahou, on dirait l'Everest ! s'extasia Dhadul.

Everest ou pas, la montagne fut engloutie en quelques bouchées, arrosées de ce qu'il fallait de vin blanc.

Satisfait, Gyalpo se cala contre le mur de la grotte. Il s'amusait à voir les autres suspendus à ses lèvres poilues.

  • - Alors papa ? Ta bonne nouvelle ?

Gyalpo savoura encore un silence de quelques secondes et dit :

  • - Le gouvernement chinois...

  • - On va encore balancer des rochers sur des convois militaires ? le coupa Delek, tout guilleret.

  • - Non, cette fois on va coopérer. Le gouvernement chinois, disais-je, à décidé de monter une super équipe de hockey sur glace pour les prochains jeux olympiques. Ils veulent des gars costaux, qui savent patiner et qui n'ont pas peur de la bagarre.

  • - C'est tout à fait nous ça ! s'écria Dhadul.

  • - Va chercher mon sac, lui dit son père.

Les yeux du yéti brillaient quand il ouvrit sa besace. Il en sortit un morceau de tissu rouge ; un maillot de hockey qu'il exposa à sa famille. Sur le devant on voyait un marteau et une faucille bien sûr mais... tenus dans chaque main par un yéti à l'air féroce. Gyalpo se leva et rugit :

  • - Les enfants, c'est l'heure de redorer de blason des yétis !

Chiney et Dhadul étaient ravis mais Delek semblait perplexe.

  • - Euh... « les yétis rois du patin », tu es sûr ?

  • - Oui mais les rois du patin...dans la gueule !

  • - Génépi pour tout le monde ! s'écria Delek le poing brandi .

Cette fois, même maman Chiney ne fut pas la dernière à trinquer.

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Aduna Fael 10/04/2011 18:23



Je l'ai toujours dit, ils sont vraiment fous ces Yétis, mais ils ont une super literie, foi de dragon, ça tient chaud l'hiver dans mon lit, hi hi !!!



Nicolas B. Wulf 09/04/2011 20:58



Et bien voilà un bel exemple de reconversion !



Zordar 26/04/2011 12:58



Dans le monde moderne, il faut savoir s'adapter !



Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog