Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Brèves de taverne.
Brève de taverne 203

Accoudé au bar de la taverne L'Adam Dur, Ambrosius glisse à Tyrion.

- L'autre jour un érudit m'a dit qu'à chaque fois que je respirais, un homme mourrait sur Aquilonia.

- C'est pas étonnant, tu as pensé à utiliser de la pâte dentifrice ?

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité, #Web & Webzines
Fanzines - Une application en forme de kiosque

Il existe encore un certain nombre de webzines centrés sur l'imaginaire ou la BD. Ma camarade Alice Mazuay à développé une application qui va vous permettre de lire les différents fanzines sur tablette et smartphone. Chouette idée non ?

Les fanzines sont souvent édités par de petites structures ayant de faibles moyens financiers et ne sont pas (ou peu) diffusés sur applications mobiles pour smartphones et tablettes numériques.
De plus, le fanzinat en tant que tel est peu soutenu par les modes de distribution classique (papier).
Il s'agit donc de:
- de promouvoir le fanzinat (en particulier dans les domaines de l’Imaginaire et de la Bande Dessinée, on ne se refait pas).
- d'élargir les modes de distribution des éditeurs de fanzines, pour mieux satisfaire leurs clients et fidèles.
- et bien sûr de grouper une offre éparpillée sur d’autres supports et ainsi faciliter la découverte de nouveaux titres.

Pour le moment l'appli est disponible sur l'Appstore :https://appsto.re/fr/4csU1.ihttp://

On y retrouve les zines suivants :

-Outremonde

-Etherval

-Short Stories Store

-Le Sanctum Atorgael

-Les Brèves du Crépuscule

-Mots et Légendes

Pour en savoir plus vous avez le blog et le Facebook.

Alors, en route pour l’aventure et bonne lecture !

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité
Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Un bien beau salon avec, d'après ce que j'ai vu, une fréquentation en hausse et plein de gens déguisés.

L'anthologie officielle du Salon, Ex Machina, éditée chez Elenya que je me suis procurée était illustrée par Mathieu Coudray qui a fait un boulot impressionnant.

Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Le voici dans ses œuvres.

Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Parmi les auteurs de l'anthologie, j'ai rencontré Anthony Boulanger qui sort également un nouveau roman, Zugzwang.

Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Et aussi Doris Facciolo qui a écrit la nouvelle, Le Dragon Mécanique.

Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Voici quelques exemples de costumes très réussis.

Souvenirs du Salon Fantastique 2014

Pour finir voici des exemples de ce que les artisans présents au Salon proposaient comme merveilles.

J'ai passé une très agréable après-midi et je suis partant pour l'an prochain !

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité
Les auteurs de SFFFH francophones ont du talent

Dans le cadre de l'opération "Les auteurs de SFFH francophones" ont du talent" qui a lieu du 1er novembre au 1er décembre voici un extrait de ma nouvelle "Le héros de l'aventure" parue chez l'ivre-Book dans la collection Calling Cthulhu.

Le héros de l’aventure

C’est sur le quai de la Tournelle que Patrick Gontier l’avait trouvé.

Chez un bouquiniste, enfoui dans un lot de vieux livres de poche. L'accroche l’avait intrigué. Écrit en gros sur la couverture, il avait lu : Soyez vous-même le héros de l’aventure ! Le thème du bouquin aussi était alléchant. Découvrez des dieux oubliés et terrifiants dans : Le chemin sous la montagne maudite. Tout en bas, il était inscrit : D'après H.P. Lovecraft. Un auteur culte chez ses copains de fac. L’ouvrage ne payait pas de mine : l’illustration de couverture consistait en un dessin un peu maladroit d’une montagne coiffée d’un cercle de nuages d’où s’échappaient des éclairs. Pas de quoi faire rêver. Plus surprenant, le livre datait de 1966, soit dix ans tout rond et pourtant, il paraissait beaucoup plus ancien. Le papier était jauni, un peu taché et la couverture effilochée comme si de nombreuses mains l’avaient manipulé. L'éditeur, Miskatonic Press, ne lui disait rien. Malgré tout, sa curiosité en éveil, Patrick se sépara de deux francs et l’affaire fut conclue. Le bouquiniste, un vieil homme rabougri, le regarda s'éloigner un petit sourire aux lèvres.

Une fois rentré chez lui, l’étudiant parcourut les règles du livre-jeu. Il n’avait besoin que d'une feuille de papier, d’un crayon et d’une paire de dés. Ceux du Monopoly feraient l’affaire. On était mardi et il se dit que le prochain week-end, où ses parents iraient rendre visite à une vieille tante à Tours, serait le moment idéal pour tenter l’aventure. Une aventure bien sage, au chaud à la maison.

Entre les cours à la fac de médecine et les révisions en vue des premiers partiels, Patrick fut bien occupé. Content d'échapper à la tante Simone, sourdingue et acariâtre, il vit arriver le week-end avec soulagement.

Ses parents étaient partis tôt le samedi matin, pour éviter les bouchons. Le jeune homme avait un peu traîné au lit puis, après une bonne douche, il s'était consacré à ses études jusqu'en fin d'après-midi. Ensuite il avait fait un petit tour pour s'aérer un peu puis s'était préparé un repas frugal principalement constitué des restes de la veille.

C'est vers vingt heures trente qu'il s'installa à son bureau pour son moment de détente tant attendu.

Le héros de l'aventure, quel bon concept ! se dit-il.

Dans un premier temps, il lut les règles en détail. Celles-ci expliquaient que son alter ego serait un chercheur d'or. Il devait dans un premier temps se créer une fiche de personnage. À l'aide des dés, il détermina les caractéristiques nécessaires à l'aventure : l'habileté qui reflète l'art que possède le personnage dans le maniement des armes les plus diverses, l'endurance qui mesure la forme physique, la force et la volonté de survivre et enfin la chance qui peut sauver l'aventurier lors de situations difficiles. Patrick n'étant pas d'un naturel tricheur, il se contenta de respecter le verdict du hasard. Son prospecteur avait donc une bonne endurance et les deux autres caractéristiques étaient juste moyennes. Patrick jeta un coup d’œil au dessin qui présentait son chercheur d'or. Un brun râblé et moustachu à l'air conquérant. Un piolet sur l'épaule, il semblait prêt à dévorer le monde. Patrick, lui, avec ses cheveux longs et graisseux, ses bras maigres et ses lunettes style cul-de-bouteille, était plutôt le genre de gars qui va se faire réformer.

Patrick sur la route de la fortune !

Il tourna la page et tomba sur un titre en lettres majuscules : ATTENTION ! Cet avertissement est destiné aux joueurs impressionnables et trop émotifs. Lors de cette aventure vous risquez à tout moment de mourir de peur. Si une simple porte qui claque vous met dans tous vos états, ce livre n'est pas pour vous. Ne prenez pas cette mise en garde à la légère et, dans le doute, reposez cet ouvrage sur son étagère. Sinon, vous serez obligé d'aller jusqu'au bout.

Ils y vont un peu fort là !

Patrick secoua la tête, lança un dé, ajouta 6 comme indiqué dans la règle et nota la dernière caractéristique de son personnage : La Peur maximale qu'il pouvait endurer. Juste à côté il y avait une case vide : le Total de peur. Tout au long de l'aventure, à chaque fois que son prospecteur aurait peur il devrait ajouter un ou plusieurs points de peur à ce Total. Dès lors que ce Total dépasserait 10 (Patrick avait fait 4 au dé), il mourrait de peur.

Tu parles. La bonne blague !

Il était fin prêt. Mais avant de commencer l'aventure, il alla faire un petit tour dans la cuisine. Il sortit un paquet de biscuits pour grignoter. Au moment où il allait se servir un énième verre de coca, il s'arrêta net. Il avait tout à coup, une irrépressible envie de whisky. Il tenta de résister, mais rien à faire, c'était plus fort que lui. Pourtant c'est dégueulasse. Il tourna et vira un moment dans l'appartement puis, résigné, il alla taper dans la réserve de bourbon de son père. Il but cul sec et retourna à son bureau les jambes un peu flageolantes. C'est vraiment dégueu ! Pour se caler, il s'empiffra de petits beurres.

À nous deux La montagne maudite !

..................................................................................................................................

J'espère que cet extrait vous donnera envie de lire la suite. dans ce cas c'est par ici !

Dans un autre genre, la fantasy, vous pouvez lire gratuitement le premier tome des Aventures de Zordar paru lui aussi chez l'ivre-Book.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Brèves de taverne.
Brève de taverne 202

Gernidin, le pauvre hobbit simplet a été condamné à être mangé par un lion. C'est pourtant assez confiant qu'il pénètre dans l’arène. Il se met a courir en faisant le tour de la piste. Un peu après, c'est au tour du lion d'entrer. Le fauve s'élance à la poursuite du hobbit qui ne semble pas s'inquiéter. Un spectateur lui crie:

" - Fais gaffe, le lion est juste derrière toi !

Gernidin lui fait un clin d’œil.

- Je ne risque rien, j'ai un tour d'avance !"

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité
Moisson d'épouvante,  voilà la couverture !

Il y a le moment ou l'auteur écrit la nouvelle, celui, un peu fébrile, ou il l'envoie. Après vient la réponse (parfois) positive qui le fait bondir de son siège. Et ensuite...

Alors que les corrections de ma nouvelle "Under the bridge" se terminent voici un évènement que j'attendais avec impatience, la couverture !

En l’occurrence celle de l'anthologie "Moisson d’Épouvante" vaut son pesant de cacahouètes ! Admirez vous-même.

Moisson d'épouvante,  voilà la couverture !

La quatrième de couverture ou vous pouvez lire le noms des 19 auteurs sélectionnés.

Moisson d’Épouvante sortira courant novembre (chez Dreampress.com) mais ça, on en reparlera.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité
AOC No 33

Un petit mot sur le nouveau numéro d'AOC qui est paru mi-septembre.

Un excellent cru avec une jolie couverture de Fols.

Au sommaire :

Cinq nouvelles et une bande dessinée pour cet AOC très copieux;


L'Employé polyvalent de Benoît Stecken

Jacques à galéré pour trouver un nouveau job. Les temps sont durs, voyez-vous. alors ce n'est pas parce qu'il ne comprend rien aux tâches qui lui ont été confiées qu'il va se laisser abattre!


Noble mystère de Diane Ackermann

Hip, Anti et Pen s'approchent de la clairière en essayant de faire le moins de bruit possible. le jeune animal qu'elles découvrent en pleine lumière les fascine... essayer de l'apprivoiser n'effraie pas les trois jeunes dresseuses en culotte courte!



Tournez manège de Marthe Machorowski

Les camelots, vendeuses de pommes d'amour et autres gérants de maisons hantées auront beau s'egosiller, Pépé Isidore, il restera toujours le roi de la fête foraine. Avec son beau manège ancien tout rutilant d'or, les bambins ne voient que lui. Enfin, roi, il le serait resté, sans un concours de circonstances improbable...



Trous de mémoire de Marie Latour

vendre ses souvenirs, c'est la dernière mode aujourd'hui. C'est vrai, qui a besoin de se rappeler de ses vacances à Quimper, ou de ses cours de poterie, alors que les céder peut rapporter autant?
Quand on commence à faire ça, c'est fascinant tout cet argent facile. mais c'est comme avec l'alcool: il faut savoir s'arrêter à temps...

Bande dessinée:

La Matrice, de Tony Szabo.

Premier prix du concours Geekopolis 2014

Les Divins Divertissements du maître facteur d'Adeline Tosello

Bonne lecture à tous.

Pour vous le procurer c'est ici !

Publié le par Zordar
Publié dans : #Brèves de taverne.
Brève de taverne 201

Tout en essuyant la mousse de bière sur sa barbe, Franghur, le barbare raconte a son voisin de taverne.

- Je me souviendrai toujours avec émotion des dernières paroles de ma belle-mère.

- Ah oui ? C'était quoi ?

- Non ! Pas la masse d'arme !

Publié le par Zordar
Publié dans : #Actualité
Le Salon Fantastique - 3ème édition

C'est dans un peu plus d'un mois et, cette année, le steampunk (*) est à l'honneur.

Au moment où Zone Franche s'arrête (je l'espère temporairement) ce rendez-vous parisien prend, du coup, une importance certaine. A ma connaissance, sur l'Ile de France il reste Sèvres et les Futuriales comme salons notables.

La seconde édition m'avait bien plu avec pas mal d'ambiance, des animations et une présence d'éditeurs et d'auteurs SFFF en nette hausse. Vous pouvez découvrir la liste des auteurs invités cette année ici.

On pourra y trouver outre les éditeurs de littérature SFFF, des éditeurs de jeux, de BD, artbook, de jeux de rôle, des artistes & artisans (dessinateurs, installations artistiques, reconstitution historique).Sans oublier des crêpes.

Le site est assez succint mais le nécessaire y est. A noter que les personnes déguisées entreront gratuitement.

Alors rendez-vous fin octobre à la Porte de Champerret !

(*) Le steampunk est un genre de science-fiction avec de la vapeur dedans. Initié par Jules Verne et H. G. Wells, il est devenu une catégorie de la SF à part entière.

Publié le par Zordar
Publié dans : #Les critiques de tonton Zordar
Le Testament de Galilée- T1: l'Oeil - Sébastien Tissandier

Nous sommes tous égaux a priori sauf quand notre génome est de la partie. Le professeur Lombard à découvert que le bombardement de particules cosmiques à des conséquences spectaculaires sur nos gènes. Les américains (la NASA, les militaires) sont sur le coup, ils proposent au professeur et à son assistant, Jules Galio, de poursuivre leurs travaux aux États-Unis avec de gros moyens. C'est alors que les sujets de la recherche, des hommes et des femmes aux capacités hors du commun, suite à des mutations, sont assassinés. Une mystérieuse organisation « Les Originels » signe les meurtres. Jules, le petit génie, accompagné d'une fine équipe va devoir sauver les autres mutants et découvrir ce qu'un texte de Galilée vient faire dans toute cette histoire.

Les points forts de ce roman : Des personnages forts, des scènes spectaculaires, du mystère, un style concis . Le Testament de Galilée fait immanquablement penser à Dan Brown mais aussi aux Xmen. De bonnes références non ? Une fois qu'on a commencé on à du mal à poser la liseuse. C'est un feu d'artifice d'action, de rebondissements et de trahisons. Le coté scientifique n'est pas rébarbatif, il sert bien l'histoire. Autre atout, on s'attache vite à Jules et à son équipe grâce à des dialogues vivants et dynamiques.

Il y a bien sûr des réserves : quelques maladresses, surtout dans la première partie et aussi un manque de profondeur et de psychologie des protagonistes. Ça va vite, parfois peut être un peu trop.

Malgré tout, c'est un roman sur lequel vous pouvez vous jeter sans hésiter. Vous verrez vous aller adorer !

La suite, Le Parchemin est dans la même veine, comme dans une série TV ou tous les épisodes sont bons !

Auteur : Sébastien Tissandier

Editeur : L'ivre-Book

ISBN : SANS000042152

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog