Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Articles avec #le bureau des reclamations magiques catégorie

Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques

Mikhalar étant toujours en vadrouille, c'est toujours Honorius qui tient le bureau. Un brave type, un charpentier, qu'il avait reçu la semaine précédente s'approche en baissant les yeux.
- Bonjour m'sieur Honorius .
- Bonjour , alors comment allez vous ? Cette potion de chance, elle a bien marché ?
-Ça pour sûr, dit le brave type, de la chance j'en ai beaucoup et j'ai gagné plein d'argent au jeu.

Honorius voit bien que quelque chose cloche.
- Votre petit air chafouin me dit que quelque chose ne va pas, non ?
-En fait, j'ai trop de chance !
-Comment ça trop de chance ?
-Oui, c'est la raison pour laquelle ma femme...
-Ben quoi, votre femme ?
-Elle m'a fait cocu !
-Fichtre !

Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques

Aujourd'hui c'est Honorius le vieux sorcier qui tient le bureau. Il termine sa camomille quand un homme dégingandé, un sourire niais accroché aux lèvres, s'approche.

-Bonjour monsieur que puis-je faire pour vous ?

L'autre semble réfléchir puis répond.

- Il se trouve que j'ai bu une potion de « Connerie Pure » par erreur.

- Pure ?

- Quoi ?

- La connerie ?

- Oui, je crois, une potion de connerie pure.

Honorius soupire et attrape le registre.

- Bien, je vais tout d'abord noter votre nom.

- Farion, sans P.

- Comment ?

- Farion, sans P.
-Je ne comprend rien. Vous pouvez répéter ?

L'homme hausse le ton.

- Je m’appelle Farion ! Ça s'écrit sans P.

- Mais il n'y a pas de P dans Farion !

- Ça fait trois fois que je vous le dis !

Honorius se masse les tempes en se disant que le journée va être très longue.

 

 

 

 

Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques

   

    

Une femme, les yeux égarés et le cheveux en bataille s'approche du guichet.

Bonjour monsieur le magicien.

Bonjour Madame, répond Honorius qui est d'astreinte ce jour là.

Je m’appelle Reala Riste et je viens pour mon fils Keu Riste. Le mois dernier il a dérobé je ne sais où une potion de « Marche sur l’onde » et depuis il se prend pour un messie. Il dit que l’homme est égaux ou quelque chose dans la genre.

C’est pas vrai ! Lâche le magicien étonné.

Mais si !

Le magicien secoue la tête d'un air désolé.

Ce n’est pas de mon ressort. Si votre fils se prend pour un messie, c'est son problème. Et puis il n' a pas l'air bien dangereux. Heureusement que nous sommes à Bélianthe parce que, par exemple, chez les barbares chereks, ils ont une bonne méthode pour calmer les illuminés.

Ah oui laquelle ?

La crucifixion.

Ah non !

Mais si !

 

Honorius était penché sur un parchemin et quand il releva la tête il se retrouva nez à nez avec Vopendre, le charpentier.

Qu’est ce que tu fous là ?

C’est à cause de ça, répondit l'homme en montrant une corde qu’il tenait à la main. Celle-ci était tendue derrière lui et disparaissait au dehors.

Qu’est ce qu’il y a au bout de cette corde ?

Viens voir.

Ils sortirent , Honorius leva les yeux et vit une femme, Annia l'épouse du charpentier, qui flottait dans l’air, attachée par une cheville à la corde. Elle n’avait pas l’air de s’amuser.

Qu’est ce que c’est passé ?

Elle a cru me faire plaisir en buvant une potion de volupté en fait, c’était une potion de vol.

Honorius soupira.

C'est une calamité ces étiquettes pas très lisibles !

Annia interpella le magicien.

Honorius, il faut agir et vite! J'ai l'air de quoi moi là haut !

Celui-ci se frotta le menton.

Je suis très embêté parce que les antidotes risquent d’avoir des effets aléatoires et en plus ils sont très mauvais pour l'estomac. Le mieux c’est d’attendre que la potion ne fasse plus effet.

Quoi ?

Désolé !

Et ça dure combien de temps ?

Ben…de quelques heures à plusieurs jours.

Charmant, conclut Annia en serrant les dents. Ses yeux lançaient des éclairs.

Vopendre rentra chez et attacha son « ballon de baudruche » de compagne à un poteau. Annia passait son temps à rouspéter et à appeler son mari parce qu’elle avait soif ou faim ou parce qu’elle avait froid. Elle s’énervait de plus en plus et le soir arrivant elle ne faisait plus que maudire Vopendre et Honorius. La nuit tomba sans que Annia se calme, on l'entendait grommeler sans cesse .

Le lendemain matin une main inconnue avait tranché la corde…

 

 

 

 
 
Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques
center


 

Un jeune moustachu s 'avance timidement vers le guichet.

-Bonjour monsieur.

-Bonjour , que désirez-vous ? Répond Mikhalar

-En fait je voudrais une potion d’héroïsme.

-Vous pouvez l’acquérir dans n’importe quelle boutique d’objets magiques , pourquoi venez vous ici ?

-C’est suite à la prise d’une potion de virilité…euh…j’ai tout bu d’un coup et j’ai…comment dire.. fauté avec une compagnie entière de danseuses.

-Bravo ! Belle exploit . mais la potion d’héroïsme c’est pour quoi faire ?

-Ben, pour avouer la chose à ma femme !

 

 

Cette fois c'est au tour du patron du Mouton Rugissant de parler.

-Tiens bonjour Tiflit , alors cette potion de rapidité ça a bien marché ?

-Justement , Mikhalar , c’est pour ça que je viens. Tu te souviens que j’avais commandé plusieurs potions pour le personnel de mon auberge.

-Oui, bien sûr !

-C’était pour assurer l’afflux de visiteurs pour la foire annuelle de Bélianthe et pour le congrès des Assassins Asthmatiques. Tout à parfaitement fonctionné le personnel a préparé et servi tout le monde à toute allure , de véritables feu follets , j’étais ravi.

-Tu étais ? Et pourquoi tu ne l’es plus ?

-Ils se sont tous barrés avec la caisse et je n’ai jamais pu les rattraper !

-Bigre !

 

 

 

Enfin Mikhalar a accueilli un barbare dont l’épée buveuse d ‘âmes avait trop bu pendant une bataille . Elle rotait et vomissait des âmes partout c’était véritablement dégueulasse. Mikhalar a dû lui prescrire un purgatoire.

 

 
 
Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques
(Illustration Job)
 

C‘est un garçonnet un peu sale , le cheveux ras et la morve au nez qui entre le premier. Voyant son air intimidé Mikhalar a un petit sourire attendri.

- Une potion de pattes d’araignée dis-tu ?

- Ben oui , m’sieur comme ça je pourrais grimper aux murs et récupérer ma balle que j'ai perchée sur le toit du voisin.

- Sais-tu qu’une telle potion, normalement réservée aux voleurs de la guide, coûte 300 pièces d’or ?

Devant la mine déconfite du garçon , le magicien sourit de nouveau, soupire, se lève et se dirige vers un placard au fond du bureau. Quelques instants plus tard , il revient avec une fiole à la main.

- Tiens , va récupérer ta balle et surtout ne dis rien à personne.

Le regard du garçon s’illumine :

- Merci m’sieur.

Environ une heure plus tard, le garçon revient l’air encore plus embêté. Il raconte au magicien qu’ils ont de nouveau perché le ballon chez le voisin et que…

- Encore ?

Le petit regarde ses pieds et fait une moue qui fend le cœur de Mikhalar. Le magicien soupire encore, lève les yeux au ciel, secoue la tête et va chercher une seconde fiole.

-Voilà, mais c’est la dernière fois , grogne-t-il en essayant d’avoir l’air sévère, ouste !

Le garçon détale. Mikhalar attend qu’il soit parti pour glousser dans son absence de barbe.

- Ah, ces p’tits jeunes ils sont incorrigibles !

C’est au moment ou le bureau va fermer qu’un grand escogriffe y déboule. L’air grincheux , il est massif et très poilu. Mikhalar est surtout impressionné par ses énormes sourcils. Une vrai tête de demi-orque.

- Je voudrais une potion de pattes d’araignée.

- Décidément , commente le magicien, c’est la journée ! permettez-moi de vous demander pour quel usage ?

- Ben, ce matin il y avait des gosses qui jouaient au ballon devant chez moi. Je leur ai dit de se tirer mais ils ont continué. Ils faisaient un boucan avec leur saleté de rires. Ils ont même perché deux fois leur balle sur mon toit ces petits merdeux. Alors de rage je suis sorti avec ma hache et j’en ai décapité un !

Mikhalar devient livide , sa bouche se crispe et une veine se met à battre sur sa tempe.

- Un p’tit gars avec la boule à zéro et la morve au nez ?

- Exactement ! Ensuite, j’étais tellement enragé que j’ai balancé sa tête de crapule sur mon toit. Mais en fait j’aimerais la récupérer parce que ça va sentir et…

Il n'a pas le temps de terminer sa phrase, la porte du bureau se referme et personne ne le voit ressortir. Depuis , sur une étagère non loin du placard ,  on peut contempler un pot de chambre très particulier. C’est le seul sur Aquilonia qui a des yeux surmontés d'une épaisse touffe de sourcils.

 

 

Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques

 

(Illustration Job)
 

Comme tous les mardis c'est Mikhalar , assisté de Bork qui tient le bureau.

 

- Bonjour monsieur quel est votre problème ?

- Il n’y a pas de date sur la bouteille ?

- Non aucune.

- Désolé il ne reste plus qu’ à l’essayer . Je vous rappelle que cette potion a pour effet d’ éviter des chutes mortelles en faisant tomber le sujet comme une feuille morte un joli soir d’automne alors que la brise caresse la peau comme une…. Euh, pardon…. Alors vous essayez ?

- Je n’ai pas le choix, je l’ai payée cher tout de même !

L’homme boit la potion et…se transforme en une feuille morte racornie qui tombe lentement sur le sol.

Mikhalar se tourne vers Bork le gobelin et lui dit :

- Encore une potion périmée, les apothicaires exagèrent tout de même ! Bon, allez balaye-moi ça !

 

Un homme échevelé et titubant s’approche du guichet.

- Bonjour madame !

- Monsieur, précise Mikhalar. Que désirez-vous ?

- Un litre d’huile, des dattes fraîches et un kilo d’olives.

Mikhalar se tourne vers Bork en fronçant les sourcils.

- Qu’est ce qu’ils foutent les gardes dehors à laisser entrer des ivrognes ? Allez fiche-le dehors avant que je le transforme en tonneau de bière !

 

 

 

Une jolie femme rousse aux yeux verts entre dans la pièce en roulant des hanches.

  - Bonjour mademoiselle.

- Bonjour.

-  Quel est votre soucis ?

- Hé bien voila, ce matin j’ai bu une potion de beauté et elle n’a eu aucun effet !

- Pourtant, si vous le permettez, je dirais le contraire, vous êtes magnifique mademoiselle.

- Mais non ,bordel ! C’est moi , Kazharbul , l’armurier nain ! C'est une blague de ce con de Zordar.

Le magicien écarquille les yeux.

  - Hum …oui…bon…là, ça change tout ! dit-il en étouffant un fou rire.

Il tend une fiole a la jeune femme.

- Bois ça et tu devrais retrouver ta...euh... laideur habituelle !

- Ça te fait marrer ,hein ?

- Mais non ,mais non , pas du tout.

Une fois arrivé au bout de la rue, Kazharvul croit entendre un cri provenant du bureau, un mélange de hoquet hystérique et de gémissement de hyène. La mine hautaine, il préfère l'ignorer.

 

 

 


 

 

 

Publié le par zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques


 

(Illustration Job)

 

 

Récemment à Bélianthe s’est ouvert un bureau des réclamations magiques. Les magiciens sont de permanence à tour de rôle et aujourd’hui c’est Mikhalar qui s’y colle.

  - Bonjour monsieur, que désirez-vous ? 

  - La bague de fidélité que l’on m’a vendu n’a pas marché car j’ai retrouvé ma femme dans le lit de mon beau-frère !

  - Elle est sous garantie ?

  - Ma femme ?

  - Mais non , la bague !

  - Euh…oui , pièces et main d’œuvre.

  - Nous allons l’envoyer à la maintenance magique et vous l’aurez dans deux semaines.

  - Merci.

 

 
 

 -Bonjour monsieur.

 - Oui ,bonjour. Je suis un guerrier et cette épée que j’ai acheté la semaine dernière était sensée tuer les vampires , or , elle ne leur fait aucun effet. C’est la raison pour laquelle j’ai perdu un bras.
 - C’est ballot !
 - Comme vous dites !
 - Avez-vous lu le mode d’emploi ?
 - Euh…à vrai dire…
 - Bien ,parce que je lis page 3 qu’il faut activer la fonction « Destruction de Vampire » en appuyant sur ce saphir.
 - Ah , d’accord ! Bon , ben , excusez-moi de vous avoir dérangé.
 - Je vous en prie.
 
 
 

 - Bonjour madame.

 - Je suis révoltée ! Mon collier d’invulnérabilité suprême ne fonctionne pas. Lors de ma dernière mission j’ai du prendre la fuite ! Pour une amazone c’est la honte. C’est scandaleux !
 - Calmez-vous , madame . Je dois vous informer que les colliers ou bagues d’invulnérabilité n’existent pas. Vous avez été victime d’une arnaque.Remplissez ce formulaire en indiquant ou l’achat a été fait et nous porterons l’affaire devant les tribunaux. Nous seront épaulés pour l’occasion par l’UFC ( Union des Furax Colériques) .Une petite question…vous êtes de la famille de Lipposuccia ?
 - Oui , je suis Strangula sa cousine.
- Ah ?…très bien moi, c’est Mikhalar…euh…un petit diner aux chandelles en tête à tête dans la meilleure auberge de la ville , ça vous tente ?
 - Vous n’essayez pas de m’amadouer par hasard ?
 - Pas du tout , c’est plutôt parce que je vous trouve , disons, trés… (il rougit)
 - Dans ce cas d’accord.
Publié le par Zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques


Face à Honorius, une femme à l'air agacé..
- Hé bien, madame, qu'est ce qu'il se passe ?
- Depuis quelques semaines, mon mari se prend pour un cheval de course : il hennit, dort sur de la paille et mange même du grain !

Le magicien réfléchit.
- Hum, je peux le guérir mais ça va couter très cher.
- Oh, vous savez, l'argent n'est pas un problème, il a déjà gagné trois courses...
Publié le par Zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques


Honorius s’apprête à quitter le bureau quand un nain qu’il a déjà vu s’y engouffre.

    Monsieur ? demande le magicien.

Le nain s’avance vers Honorius.

    Vous vous souvenez ? Lioness , je suis le..

    …type qui as une très mauvaise haleine, je me souviens, en effet ! grogne le mage en se reculant.

    Vous m’avez donné une potion elfique qui était censée dégager les effluves…

    …d’une forêt aux printemps. C’était pour un rendez-vous amoureux si je me souviens bien. Et ça n’a pas marché ?

    Eh bien, quand le repas a démarré, la jeune fille a fait la grimace. Alors j’ai prétexté une envie pressante et je me suis précipité aux toilettes. J’ai bu une grande gorgée de votre potion.

    D’accord, et ensuite ?

    De retour a table j’ai vu la fille qui fronçait encore les sourcils. Je lui ai dit que j’allais vérifier un truc aux cuisines et j’ai avalé deux grandes gorgées.

    Et toujours pas d’effet ?

    Pas vraiment, elle faisait un peu la tête. J’ai alors fait semblant de reconnaître quelqu’un dehors et je suis sorti de l’auberge en vitesse. Là j’ai carrément avalé toute la bouteille de « Senteur Forestière »

    Fichtre ! Et donc ?

    Je suis revenu très vite en m’excusant et comme j’ai remarqué qu’elle humait l’air, je lui ai demandé ce qui se passait. C’est alors qu’elle m’a dit textuellement : «  C’est bizarre, ça sent comme si un troll avait chié dans la forêt. »…


Publié le par Zordar
Publié dans : #Le bureau des réclamations magiques

Honorius est en train de classer de vieux dossiers lorsqu'un homme maigre et dégarni entre dans le bureau.
- Alors qu'avez-vous à me demander cher ami ? demande le magicien.
-J'ai de terribles trous de mémoire, que puis-je faire ? dit l'homme.
- Hé bien payez-moi d'avance...

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog