Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE MONDE DE ZORDAR

LE MONDE DE ZORDAR

Amateurs de fantasy décontractée de la hache, ce site est pour vous ! Un guerrier impulsif raconte ses aventures délirantes.

Articles avec #heroic-dico catégorie

Publié le par Zordar
Publié dans : #Heroic-dico

Les Orcs sont présents dans de nombreuses mythologies. Emblèmes récurrents des "forces du mal", ces êtres affreux ont inspiré de nombreux auteurs : voici donc la grande histoire des Orcs.

  • an 1000 (environ), Beowulf : Grendel, le méchant de cette vieille épopée anglaise, est décrit comme étant un "orcnéas", qui peut se traduire par "monstre". Ce mot provient d'Orcus, un des autres noms de Pluton, le dieu des morts dans la mythologie grecque.

  • 1516, Orlando furioso : dans cette poésie de Ludovico Ariosto (dit l'Arioste), le héros, Rogero d'Italian, massacre un orc en chevauchant un hippogriffe. Les orcs d'Ariosto ont des yeux de porc et des défenses, comme ceux qui gardent le palais de Jabba (le retour du Jedi).

  • 1793, "l'Amérique : Une Prophétie" : Un des personnages du poète William Blake est un jeune héros appelé Orc, un "amoureux de rébellion sauvage". Il a symbolisé l'absence de la répression pendant les révolutions américaines et françaises.

  • 1954, Le seigneur des anneaux : J. R. R. Tolkien, un érudit dans le domaine de la littérature, a probablement emprunté le mot orc à Beowulf. Les orcs de Tolkien étaient à l'origine des elfes qui ont été torturés et ont ainsi été changés en créatures hideuses et monstrueuses.

  • 1974, Donjons et Dragons : Gary Gygax et Dave Arneson, créateur du jeu de rôle le plus célèbre au monde, ont inclus des orcs dans leur univers. Malgré leur manque de charisme évident, les orcs ont été empruntés à D&D par la plupart des autres jeux de rôles de Fantasy.

  • 1994, Warcraft : Dans le jeu de stratégie en temps réel conçu par Blizzard, les orcs envahissent le paisible royaume des humains : Azeroth. Depuis lors, ils sont apparus dans beaucoup d'autres jeux vidéo de "donjons".

  • 2000, Za Shum Ushatar Uglakh : le premier album des suédois de Za Frûmi raconte l'histoire de la bataille entre un clan orc et un maléfique seigneur vampire. Les chants en Orc ont été traduits dans la pochette de l'album.

  • 2004, The Killing Spirit, a savage tale of orcs : après avoir été pendant des années "mal" considérés, Sean-Michael Argo les dépeint comme des créatures intelligentes en résistance face à un monde qui veut les détruire. Dans sa trilogie éponyme consacrée aux orcs, Stan Nicholls les représente également comme une race intelligente.

  • 2006, SDAO, les Ombres d'Angmar : Après avoir contribué aux ventes phénoménales des oeuvres de Tolkien, ses orcs vont sur internet ! Des milliers d'entre eux, sous des formes innombrables, errent dans ce jeu.

  • 2007 des orques se font rétamer par un certain Z...

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico

 

Haches.jpg


Arme préférée des nains,des barbares (et des joyeux bucherons) la hache est difficile à manier pour un débutant (on ne compte plus les amputations involontaires et douloureuses de guerriers novices et je vous passe les terribles jurons proférés à cette occasion) mais reste une arme terriblement efficace au combat. Il en existe de plusieurs sortes et tonton Zordar va éclairer votre lanterne !


La hache d'armes (1) : L'arme de corps à corps par excellence ! Elle se manie à une main , avec l'autre on peut se curer le nez mais la plupart des combattants préfèrent tenir un bouclier.


La hache d'armes de nain (2) : Plus lourde que la précédente (7.5 kg !) , elle s'utilise à deux mains et nécessite un entrainement long et difficile. sinon : arpion en compote, douleur, jurons, amputation... 


La hache de lancer (3) : Comme son nom l'indique on la balance dans la tronche de l'adversaire ! Et puis c'est tout !

 


La hache Hiparmentier (non illustrée) : Trés spéciale ,elle transforme votre adversaire en une bouillie informe ! Détail amusant c'est une hache parlante qui à chaque coup au but s'écrie "Oh purée !"


La hache double d'orque (4) : Vous avez vu le bestiau , 8kg ! L'esquiver semble la meilleure solution. La fuite une chic idée aussi. Certains ogres s'en servent à UNE main ! 


Grande hache (5) : Les barbares en raffolent ! Eux seuls peuvent la soulever (10 kg) Pour les autres, c'est : arpion en compote, douleur, jurons, amputation... 


La hache Hiche (non illustrée) :  Utilisée par les elfes rasthas . Pendant le combat ,elle dégage une fumée agréable qui apaise l'atmosphère .Elle transforme tout ennemi en un copain rigolard


La hachette (6) : Trés petite (surnommée la Tarlouzette), utilisée par les nains comme deuxième arme.


L'urgrosh (7) : Assez rare mais elle fait trés mal ! On peut frapper avec la lame ou perforer avec la pointe du manche , au choix ! Dans les deux cas prévoir des potions de soins non perimées ! Pour les maladroits : arpion en compote, douleur, jurons, amputation...


La hache Moalagrapp (non illustrée) : Trés utile en combat rapproché elle permet, grace a son manche flexible, de repousser trés loin son adversaire ! Les elfes l'appellent aussi la hache Moalébasketh .

 

Voilà ! Désormais, vous n'avez plus qu'à choisir. Alors merci qui ?


Bon allez , hache demain !

 
Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico

 

    Zordar aime beaucoup les keltoïs, peut être à cause de leur coté impulsif. Ce peuple fier et valeureux s'est installé dans l’ouest d’Aquilonia. Ils sont parfois étranges , par exemple ils préfèrent le cidre à la bière et quand ils font du vin, il est dégueulasse. Ils n'ont pas de magiciens ni de guérisseurs, à la place ils ont les druides qui sont en quelque sorte un couteau Suisse à eux tout seuls. Ils ont même la fonction guerrier.
A la guerre, les keltoïs possèdent une arme terrible et dévastatrice : La krampouz !
Ils l’utilisent surtout lorsqu’ils sont assiégés et alors ils font de terribles dégâts.
La krampouz est une galette plate composée de farine (de sarrasin ou de froment ) et de lait. Les keltoïs la font chauffer sur de grandes plaques ,d’un coté puis de l’autre. Et, au moment ou elle est cuite et extrêmement brûlante, ils la balancent dans la figure de leurs assaillants ! Elle reste collée au visage des malheureux et cause d’horribles brûlures ! De douleur, les pauvres poussent alors d'atroces hurlements qui glacent le sang de leurs camarades. La plupart finissent défigurés. Même les plus courageux ou les plus enragés comme les orques fuient devant cette arme effroyable (et voir un orque défiguré est un spectacle que l'on ne conseille à personne).
Facétieux , les keltoïs agrémentent leurs krampouz de fromage (ça colle) , de jambon ou d’œufs (ça dégouline !) dans leur jargon ils appellent ça une Komplett !
Encore plus étrange, quand ils ont gagné la bataille et qu’il reste des krampouz , ils en mangent !

 

Comme le dit Zordar, ils sont fous ces keltoïs….

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico


LE SERVICE ENTRETIEN

 

Aujourd’hui , j’aimerai rendre hommage à des personnages dont on ne parle jamais (ni chez Tolkien ,ni chez Eddings , pas plus chez Moorcock , ni dans Voici ) mais qui sont très importants , ce sont les membres du service entretien.
Hé oui , car après chaque combat , il y a des morts , des débris , du sang ,des morceaux d'armures, des armes et des bras à ramasser ! Alors ,ils arrivent avec leurs seaux ,leurs serpillières et ils nettoient...
Qui sont-ils ? Souvent d’anciens aventuriers blessés et invalides qui se portent volontaires. Tous les peuples sont représentés : nains ,humains ,hobbits ,elfes , orques , ogres , gobelins. (je ne dis pas que la présence des trois derniers peuples dans les équipes ne donne pas lieu à de nouveaux conflits.)

Comment cela se passe t-il ? Dés qu’un combat est terminé, dés que le dernier « Tiens prends ça ordure ! », a retenti, un appel magique alerte les équipes dans leurs quartiers. (Ils sont de garde 24h/24 et 7j/7 ,pas de RTT !) Ils s'emparent alors leurs outils de travail et se rendent sur les lieux.

Ils commencent par dégrossir (embarquer les corps entiers) puis ils fignolent (bras ,têtes , mains ,yeux…etc). Ensuite ,ils déblaient le matériel (casques ,morceaux d’armures ,boucliers ,armes, vêtements) ,les débris de mobilier (C'est lourd , c’est pas du IKEA dans les chateaux!). Pour tout ce qui est objets magiques et surtout les bâtons, ils doivent prendre mille précautions pour pas qu'un sort leur pète à la figure. Enfin ,ils passent la serpillière partout pour enlever les mares de sang et de matières diverses. Tout doit être nickel pour l’arrivée de futurs aventuriers avides de combats féroces. Certain chantent pour s’encourager « Je ne suis pas un héros , un héroooos, ….»
   Ce métier peut être lucratif car les aventuriers, souvent pressés, fouillent les morts trop rapidement. aAors le service entretien découvre des pièces d’or , des gemmes , des bijoux, des parchemins et des armes et des objets magiques ! Ils font un pot commun qu’ils se partagent le jour du nouvel an Aquilonien, après une bonne chenille réconfortante.
Malgré ça , leur métier est difficile. (horaires ,fatigue ) et leur syndicat le CRADE ( Confédération Radicale des Aventuriers Déchus dans l’Entretien)n'est pas très bien représenté dans les instances.

Alors, amis aventuriers, la prochaine fois que vous exterminez vos ennemis ,avant de quitter la pièce ,ayez une pensée pour eux !

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico


Pour un voyageur qui décide de traverser Aquilonia , un problème se pose: celui des unités de mesures qui varient d'un peuple à l'autre (Il y a aussi le problême de rester en vie mais c'est une autre histoire). Le voyageur risque donc d'être méchamment embrouillé pour calculer son trajet. C'est pourquoi Tonton Zordar, toujours aussi serviable,  va vous donner les tables de conversions bien utiles à tout aventurier.
Prenons comme exemple le kilomètre. Donc le kilomètre de l'homme donne :

- Chez le dragon: 50 jets de flammes
- Chez le nain : 1000 cognées de haches ou 10 000 chopes de bière
- Chez l'orque : 490 jets de pisse
- Chez le gnome : 1200 grandes foulées
- Chez le centaure : 3 galops .
- Chez le troll: 27 jets de rochers (pour les troll du nord)
                          22 déroulés de boyaux (pour les trolls du sud)
- Chez l'elfe : 1254 longueurs de corde de lyre
- Chez le hobbit : 188 tablées de banquet
- Chez le Zombi : 1310 fémurs.
- Chez la momie : Quatre rouleaux de bandelettes
- Chez le géant : 3 pas.
- Chez le vampire : 886 jets d'artère.
- Chez l'homme yack : 8233 bouses.
- Chez l'homme lézard : 1372 sacs à mains.

Voilà, vous êtes prêts à voyager. Alors qu'est ce qu'on dit ?
- Merci tonton Zordar !

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico

 
Si par hasard au cours de vos aventures vous rencontrez une liche , vérifiez que votre testament soit à jour ! En effet c’est le plus puissant des morts-vivants .
La plupart de ceux qui décident de devenir une liche sont des magiciens. Le futur liche prépare d’abord son « phylactère » dans lequel il conservera son énergie magique (Ca ressemble à une boite métallique au couvercle scellé contenant des bandes de papier sur lesquelles sont inscrites des incantations magiques) ensuite il boit une potion spéciale, il meurt et se transforme en liche.
Une liche ressemble un peu à une momie , elle à des orbites vides à l’exception de deux petites lumières vertes dans le fond (appelées veilleuses ou issues de secours).
Tout autour d’elle , un froid terrible règne et son aspect horrible fait fuir les aventuriers peu aguerris. Un dicton Béliantais dit trés justement qu 'un lâche louche ne fera pas de lèche à une liche.
Elle est difficile à tuer parce qu’elle est très résistante ( et immunisée contre un tas de trucs) et qu’en plus il faut IMPERATIVEMENT détruire son « Phylactére » , voyez le genre. Pourtant c’est possible , la preuve…

                                           ***
   
Zordar et ses amis sont dans un tombeau décrépit à la recherche de l’« Amelnivar »  un très puissant artefact magique. Malheureusement pour eux Manoxh Negrah une liche très puissante le cherche également.
-Je me demande pourquoi , cette pourriture de Manoxh ne nous a pas tué tout de suite s’interroge Zordar.
-Sûrement parce qu’elle aura besoin de nous plus tard, propose Mikhalar
-Ca fait trois heures qu’on est enfermés dans ce caveau! C’est long et j’ai faim ! gémit Ambrosius
-Si on faisait un jeu pour nous occuper ? ce serait mieux que de rester là les bras croisés, non ? propose Zordar
- Un jeu ? Oui mais quoi ? demande Tyrion dubitatif.
Zordar se penche par terre et ramasse un objet
-Regardez ! On n’a qu’a prendre cette vieille boite en fer, on donne des coups de pied dedans et le premier qui la met dans ce caveau vide là-bas marque un point ! Je suis bon a ce genre de trucs.
-D’accord pourquoi pas, répondent ses amis.
Pendant vingt minutes à tour de rôle ils frappent dans la vieille boite métallique et seul Zordar a zéro points.Il s'énerve un tantinet.
- Encore une idée à la con que j'ai eue ! Tiens, voilà ce que j’en fait de cette vieille boite pourrie !
Le guerrier donne un formidable coup de pied dans la boite qui va s’écraser contre un pilier et puis éclate ! De vieilles bandelettes couvertes de runes étranges s’en échappent.
  Très loin dans l’immense crypte on entend un terrifiant et interminable cri d’agonie .  
-Ben, quoi ? Pourquoi vous me regardez tous comme ça  en souriant bêtement ? demande le guerrier d'un air ahuri.
Publié le par Zordar
Publié dans : #Heroic-dico


C'était la troisième fois que Zordar hurlait « A table ! » et Mikhalar ne répondait toujours pas. Agacé, le guerrier se rendit devant la chambre de son ami et frappa sans ménagement. Il entendit un vague « Mmm?  » alors il entra.

Le magicien,confortablement allongé sur son lit,  semblait absorbé par la lecture d'un petit grimoire (un grimoirounet) à couverture rouge. Zordar l'apostropha :

   - Tu viens bouffer oui ou merde ? Ça fait trois fois que je t'appelle.

De derrière son ouvrage, Mikhalar répondit :

   - Tu vois bien que je suis occupé non ?

   - Oui mais c'est de la blanquette de veau qu'Olivia a préparé.

Un silence, puis le livre se baissa :

- De la blanquette d'Olivia ? C'est bon, j'arrive !

Mikhalar se leva d'un bond, enfila des brodequins, recoiffa sa tignasse hirsute et rejoignit le guerrier.

   - Tu lisais quoi au fait ?

   - Un passionnant exposé sur les règles de protocole et de préséance, intitulé « Préséance, attention à la gaffe ! »  écrit par Dulconnet Brisemanche, chambellan du Royaume des Trois Rivières Au Fond à Gauche.

  - C'est quoi le proctologue ?

  -  Le protocole régit les règles de préséance et d'étiquette.

  - Comme celles que Granut l'épicier colle sur ses boites de gâteaux secs ?

Mikhalar soupira :

-    Si tu veux c'est par rapport au problème des prérogativ...oh et puis merde, en fait c'est méga chiant mais le plus important c'est que ça dit qui  va se payer les meilleures places à table.

-    Et qui aura du rab de haricots ?

-    Exactement ! Ce sera vachement important quand je serais roi !

Tout en marchant, le magicien ouvrit son grimoire.

-    Tu savais que dans le grand monde, les femmes doivent être servies en premier ?

-    Dans le grand monde, je ne sais pas, mais ici c'est sûr que si je me sers avant Lippo, elle m'en colle une de suite !

-    C'est ce qu'on doit appeler le protocole musclé ! s'esclaffa le magicien en s'asseyant à sa place.

Et alors que les convives impatients allaient se jeter sur la blanquette, Mikhalar se leva.

      - J'ai une idée les amis, aujourd'hui on va se placer à table suivant le protocole, un peu comme si nous étions aà la future cour du roi Mikhalar !

-    Et on va devoir te baiser les pieds et tout ça ? demanda Tyrion. Parce que juste avant de manger c'est un peu dégueulasse !

-    Ah, mais non ! pas du tout ! Répondit le magicien. D'abord, c'est le roi, donc moi-même qui préside !

-    Ben tiens, comme par hasard, rouspéta Zordar.

-    Ensuite normalement  ce sera le premier ministre donc Cavelius qui sera à ma droite. Et a ma gauche la reine...un truc dont il faudra que je m'occupe d'ailleurs.

-    Je serais curieuse de voir ça, commenta Lipposuccia.

-    Ben justement, Lippo tu remplaces la reine en attendant. Et ensuite on place alternativement un homme et une femme.

-    Et les momies, peuchère, c'est prévu ? demanda Drabza. Nous, on ne mange pas grand chose vu qu'on a dégun pour digérer.

Mikhalar consulta son ouvrage apparemment en vain. Il fit la moue :

-    Brisemanche n'en parle pas on peut te considérer comme une femme.

-    Comme Touz ? dit Ambrosius

-    Très drôle, grogna le barbare.

-    Et avec Mat et Razzi, ça fait deux hommes, comment on fait ? demanda Trois-Chicots.


Mikhalar, agacé, feuilletait en tous sens sans grand résultat. Pendant ce temps là, les questions fusaient dans un concert de tabourets qui raclaient le sol. :

-    Et les hommes-yacks qui ne mangent pas de bœuf, on peut les placer à coté d'une elfe qui ne mange pas de cheval ? fit Tyrion

-    Et les gobelins réfugiés politiques comme Bork, qu'est ce qu'on en fait ? et les démons canards qui peuvent éventuellement bouffer tout le monde, c'est prévu dans ton machin ? ajouta Zordar


Plumette boudait.

-    Moi je ne veux pas manger à coté de Cavelius. Je l'ai déjà vu dévorer des moutons crus, ça m'a coupé l'appétit pendant trois jours !

Mikhalt jura, balança son grimoire dans la cheminée et grogna :

-    Et puis merde, faites comme vous voulez, elle va finir par refroidir cette fameuse blanquette de veau !

-    Ton Brisemanche, ses histoires de proctologue, il peut se les mettre ou je pense, ajouta Zordar en engloutissant sa première bouchée.

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico


Deux jeunes tourtereaux se promènent joyeusement, main dans la main dans la forêt de Falathorn. Soudain le jeune homme s’écrie :

 

— Regarde la haut, Faridon, du gui ! On dit que s’embrasser sous le gui porte bonheur et si…

 

— Bien sûr mon Chairtem, ma grand-mère me l’a souvent répété, embrassons-nous !

 
 

Ils se placent sous la grosse boule de gui. Au moment ou ils se font un gentil baiser, une bourse tombe à terre, juste à leurs pieds.

 

— Oh, Faridon, qu’est ce que je t’avais dit ? S’exclame-le jeune homme surexcité. Et en plus elle est pleine d’or ! C’est vraiment formidable le gui !

 
 

Alors qu’ils s’éloignent en riant un peu bêtement Steppenwolf, le druide, descend de l’arbre en rouspétant.

 

— Nom mais je vous jure ! Il a fallu qu’ils s’embrassent juste au moment ou je rangeais ma bourse dans mon sac pour ne pas qu'elle s'accroche dans les branches ! Après, de toute façon, c’était mort ! Il fallait absolument préserver cette légende ridicule à propos du gui, sinon, nous les druides, on va passer pour des cons…saloperie de gui !

Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico


C'EST LA FOLIE

 
C’est la folie a Belianthe , les soldes ont commencé et la foule se presse dans les échoppes. Efes ,nains , hobbits ,humain,gnomes se précipitent pour trouver les bonnes affaires .La bousculade est a son comble et les nerfs lâchent souvent. J’y suis allé faire un tour (ne serai-ce pour trouver un épée neuve) et voici quelques bonnes affaires que j’ai pu trouver en ville. L’image au dessus représente le plan des Galeries Beliantaises , le grand magasin de notre ville.Si elles vous intéressent dépêchez vous ! (un bon sort de rapidité et l’affaire est dans le sac !)
 
-Casque pour nain géant 25 pièces d’or (PO)
-Potion de résurrection (reste une goutte) 12 PO
-Epée tueuse de Dragon violet à pois jaune ,bicéphale et boiteux de l’arrière train 250 PO
-Parchemin avec un sort surprise 40 PO
-Crane du démon Beelzoor enfant 370 PO
-Demi slip d’un demi-dieu 45 PO
-Potion de priapisme 90 PO (vendue en kit avec potion de décongestion)
-Parchemin en verlan avec sorts de ( remu de euf , lifo, tionconvoca de stremon, cefor ud roteau , chela oim la pegra) 450 PO
-Hache sans manche 3 PO
-Manche de hache 3500 PO
-Carreaux hurleurs 250 PO la boite de 12
-Boules Quies 30 PO
-Masse de démolition 11 000 PO
-Permis de démolir 10 PO
-Bouclier de Bratus 15 550 PO
-Œil et main de Verula 45 000 PO
-Pied de Robert 1 PO
-Sceptre d’extinction des feux 15 000 PO
-Boite d’allumettes 2 PO
-Epée à trois lames de Ginette 17 PO
 
Vous voyez que c’est alléchant et il parait qu’on a pu apercevoir des orques déguisés se glisser dans la foule pour profiter eux aussi des aubaines. C’est dingue les soldes !
 
Publié le par zordar
Publié dans : #Heroic-dico

LE BREVIAIRE DU BOURREAU
 
Suite à mes embrouilles avec les FBI , qui n’a rien pu prouver ,j’ai récupéré un extrait du Bréviaire du Bourreau ,certifié par la DEBILE (Direction des Ecoles de Bourreaux Intègres Légitimes et Efficaces )
 
 
Fagots bien alignés
Condamnés vite brûlés
Odeur limitée
Joie dans la cité
 
Lame bien affûtée
Tête bien tranchée
Lame émoussée
Galère annoncée
 
Tourniquet bien fignolé
Etranglement facilité
Gestes mal maîtrisés
Etouffement pas gagné
  
Chevaux bien dressés
Ecartèlement finalisé
Bourrins utilisés
Merdier obligé
 
 Gibet bien vérifié
Pendaison vite réglée
Gibet mal monté
Chômage assuré
 
 
 
 

Présentation

Couvzordar1



Couvzordar1



Couvzordar1





Le début d’une saga hilarante d’heroïc fantaisiste prévue en 10 volumes. Imaginez un dieu sympa mais pas très doué qui crée Aquilonia, un monde en forme de part de pizza où s'ébattent toutes sortes de créatures : orques, elfes, nains, belettes à dents de sabre, trolls, humains, dragons, krakens hydrophobes... Autant dire que tout le monde ne s'entend pas comme larrons en foire. Au milieu de ce foutoir, un jeune guerrier impulsif, entouré de quelques amis essaie de sortir son épingle du jeu dans des aventures loufoques et rocambolesques. Lecteurs trop sérieux ou femmes trop liftées, passez votre chemin.

Les trois premiers tomes sont disponibles TELECHARGER LES LIVRES.

Articles récents

Hébergé par Overblog